La Res publica dans tous ses états (S. Baudens)

La Res Publica dans tous ses états. Pourquoi la désaffection politique ?

Un ouvrage de Stéphane Baudens, publié aux Editions du Grenadier, 2016.

Baudens

 

            Nuit debout, primaires chez les Républicains et au PS, montée du « populisme », forte abstention aux différentes élections, Printemps républicain, Veilleurs, grèves en série, exactions de casseurs, interrogations sur l’islam politique, crise européenne liée à l’afflux de migrants, retour du tragique et de l’Histoire après les attentats de Paris et de Nice… Le souci de la chose publique, la Res Publica, apparaît toujours plus questionné par certains et très malmené par d’autres. Mais jusqu’à quand cela peut-il durer sans compromettre définitivement l’idéal démocratique pourtant si célébré dans notre pays ? Beaucoup de Français semblent inquiets et perçoivent le désintérêt des élites politiques pour leur sort hors période électorale. Cet essai de sciences politiques, croisé avec l’histoire des idées, se veut une introduction à ces enjeux au sein des démocraties représentatives occidentales. Il s’agit de comprendre, particulièrement pour la France, les ressorts du désarroi politique contemporain et l’accélération de tensions socio-culturelles, et ce pour mieux y remédier. L’ouvrage aborde successivement la place des citoyens, puis celui des partis et des « professionnels de la politique », pour analyser enfin l’opinion publique, en particulier le rôle déterminant joué par les sondages dans la fabrique du consensus démocratique. Pointant du doigt les sources du malaise, l’essai se clôt sur quelques propositions de mesures institutionnelles, mais entend aussi être un appel raisonné à l’engagement de chacun et au volontarisme pour faire échec à l’anomie sociale et au conformisme de masse. Rien n’est inéluctable. Un message résolument destiné aux jeunes générations.

 

 

            Maître de conférences en histoire du droit d’Aix-Marseille Université, Stéphane Baudens est spécialiste d’histoire des idées politiques et analyste des débats intellectuels contemporains. Détaché aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan depuis 2008, il y enseigne notamment le droit constitutionnel et l’histoire des institutions. Il y anime également un séminaire au profit des élèves-officiers intitulé « Société et mondialisation », lequel a servi de source d’inspiration et de réflexion à cet ouvrage.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau