Livres

O. Hanne, Les Seuils du Moyen-Orient. Histoire des frontières et des territoires, 2017.

Disponible sur Amazon ou sur le site des éditions du Rocher...

Couv les seuils 1

Le drame vécu par les populations du Moyen-Orient avec l’avènement de l’État islamique a révélé la fragilité des frontières héritées du XXe siècle, et la difficulté à construire des entités territoriales cohérentes en raison de la mosaïque ethnique et religieuse. Pourtant, le problème est plus ancien. L’histoire millénaire de la région, depuis les premiers États sumériens, la conquête d’Alexandre le Grand, jusqu’aux empires arabe, perse et ottoman, montre un paradoxe unique : le Moyen-Orient est à la fois l’espace de naissance des États et de systèmes politiques puissants, mais aussi un lieu de fractionnements permanents, de frontières mouvantes, d’héritages séculaires toujours contestés.

À travers le temps long du Moyen-Orient, l’ouvrage identifie les différents sédiments qui ont défini les territoires, les identités, et partagé les communautés jusqu’à aujourd’hui. L’étude de la construction des frontières, simple trait sur une carte, barrière infranchissable ou zone-tampon mal contrôlée, ouvre à la compréhension des fractures contemporaines, qu’elles soient culturelles ou géopolitiques. L’auteur invite à un voyage dans l’histoire du Moyen-Orient pour en dévoiler les « seuils », c’est-à-dire les barrières mentales et géographiques.

Accompagné de 140 cartes et schémas, d’un index, l’ouvrage est le manuel indispensable pour comprendre les enjeux du Moyen-Orient.

 

 

M. Bordes, O. Hanne, Géopolitique du golfe Persique, menaces réelles et menaces perçues, 2017.

Disponible sur Amazon ou sur le site des éditions du Grenadier...

Couv

 

Qui sait si l'allié d'aujourd'hui ne sera pas l'ennemi de demain ?
Depuis la Révolution islamique iranienne de 1979, la région du golfe Persique vit au rythme de soubresauts permanents : islamisme sunnite, ingérence américaine, prolifération des armes, ambitions régionales iraniennes, sans compter la guerre Irak-Iran (1980-1988) et les deux guerres contre l'Irak (1991, 2003). Depuis 2014, l'apparition de l'État islamique (Daech) et la guerre contre le terrorisme ont aggravé les tensions entre États. Face à l'instabilité, les monarchies conservatrices tentent de veiller à l'équilibre sécuritaire régional à travers le Conseil de coopération du Golfe. L'Irak et l'Iran exclus de cette enceinte, sont régulièrement mis au banc des accusés, décidément trop différents, insaisissables.
Ici, chaque État voit la menace à sa porte et à l'intérieur de ses frontières, l'obligeant à des accommodements avec des acteurs susceptibles de le détruire un jour. Aucune certitude stratégique n'est jamais acquise. L'Arabie saoudite fait la guerre à Daech, mais soutient le salafisme qui inspire les terroristes. L'Iran signe la fin de son programme nucléaire militaire, mais poursuit ses tirs de missiles balistiques, s'implante dans le sud de l'Irak et entretient la résistance chiite dans l'ensemble de la région. Les alliances de circonstances se font et se défont. Qui sait si l'allié d'aujourd'hui ne sera pas l'ennemi de demain ?
Face à la complexité des relations stratégiques dans le golfe Persique, l'ouvrage apporte un éclairage géopolitique et des mises en perspective sur l'état des menaces telles qu'elles sont vues par les États de la région et leurs évolutions à venir.
 
 

P.-E. Barral, O. Hanne, La Grande Syrie, des premiers empires aux révoltes arabes, 2016.

Disponible sur Amazon ou sur le site des éditions du Grenadier...

Syrie

 

La « Grande Syrie » désignait autrefois les territoires actuels de la Syrie, du Liban, de la Jordanie et de la Palestine. Cet espace, que les géographes arabes appelaient le Shâm, et les Français le Levant, fut fractionné après la Première Guerre mondiale par les puissances européennes qui lui imposèrent ses frontières. Pourtant, la Grande Syrie est héritière d’une civilisation brillante, depuis la cité de Palmyre jusqu’au califat omeyyade. Cet espace, qui assura pendant des siècles une cohabitation entre religions, sectes et minorités ethniques, devint au XIXe siècle le foyer du renouveau culturel et du nationalisme arabes. Depuis 2011 et les révoltes arabes, la Syrie est menacée dans son existence même, brisée par les bouleversements géopolitiques du Moyen-Orient. Le Liban lui-même est ébranlé par ses fragilités internes et les appétits des puissances régionales. En exhumant le passé du Levant à travers ses sources, ses hommes et ses lieux, les auteurs redonnent vie à cette région du Proche-Orient, afin qu’elle ne soit pas abandonnée à elle-même. Loin d’être une épitaphe sur un tombeau, l’ouvrage est une invitation à un voyage imaginaire dans la Grande Syrie et un plaidoyer pour sa renaissance.

-Plus d’une soixantaine de textes tirés des sources et des récits de voyageurs.

-26 cartes et schémas.

-Préface de Jean-Jacques LANGENDORF

 

 

Th. Pouchol, O. Hanne, La Grande Syrie, des premiers empires aux révoltes arabes, 2016.

Disponible sur Amazon ou sur le site des éditions du Grenadier...

 

Livre