Hérétiques, suspects et répression dans l'histoire de l'islam

Une étude historique d'Olivier Hanne

Suspect en islamSuspect en islam (182.95 Ko)

 

Le Coran et, plus généralement, l’islam des origines, dévoilent une multitude de références sémantiques, théoriques ou historiques à des individus, et plus souvent encore à des groupes, considérés comme suspects, c’est-à-dire mal pensants ou mal croyants, devant être placés sous surveillance avant de les considérer explicitement comme dangereux et déviants, qu’ils soient chīʿites, kharijites ou membres d’une autre secte musulmane. En réalité, les variations d’interprétation du Coran, notamment à travers les hadith ou l’exégèse (le tafsir), étaient telles qu’elles permettaient une grande souplesse de stigmatisation à la fois religieuse, politique, ethnique et sociale.

Ajouter un commentaire